Sylvain "Steve" COTTE (GANG)

10 février 2016

 

La composante Heavy de votre musique a pris plus d’importance ces dernières années, prenant le pas sur vos influences Thrash, quel a été le déclencheur de cette évolution ?

Nous nous sommes rendus compte que c'était systématiquement vers cette musique que nos références et nos préférences renvoyaient. On est 5 gosses des 70/80's et nous avons toujours baigné dans cette musique. C'est ainsi que le EP "HM 666%" a vu le jour... Comme une sorte de coming out assumé pleinement par tout le groupe !

Enregistré en 2014 au SOS FEST à Manchester, votre dernier album « live is all » est le premier album live enregistré au Royaume-Uni par un groupe français. Comment avez vous été accueilli par le public anglais ? Pourquoi le choix de ce concert particulier ?

Hervé TRAISNEL (DYGITALS)


06 février 2016

 

Bonjour Hervé, le 13 février 2016, DYGITALS partagera la scène du Divan du Monde, à Paris, avec GANG, FACTOR HATE et MAX PIE, comment s'est organisé cette date ? Peux tu nous donner un aperçu de ce qu'on peut attendre de cet évènement (son, lights, inédits, guests, ...) ?

Nous avons décidé d’organiser une date car peu de gens nous appelle. Pourquoi ? je ne sais pas.
Ce que l’on peut attendre de l’événement ? Plein de bonnes choses.
Première date à Paris pour tous les groupes que nous avons invités. Et j’espère que beaucoup de personnes feront le déplacement. Les gens critiquent souvent le manque de prise de risque des organisateurs, des groupes français. C’est facile de critiquer derrière un écran, mais on verra si les gens se déplacent. On préfère souvent aller voir un groupe étranger qui n’a aucun respect du public, (style G’N’R), en dépensant des sommes folles pour un événement qui finalement n’en est pas un. Et ça, ça me dérange.

1er octobre 2015

Marcel XIMENES de ROZZ

 

Luna Fest

Groupe atypique dans les années 80, ROZZ continue a tracer sa propre route, loin des sentiers battus, en tentant ce que d'autres n'osent plus faire, organiser une véritable tournée en Chine du Sud (gonflé car si Beijing dispose d'un authentique vivier métallique, le Sud est moins acquis aux sonorités puissantes), mettre en place un festival dans le Nord et produire le 30 Octobre 2015 un grand show, dans une vrai salle.

J'ai donc rencontré, quelques jour avant l'évènement, Marcel XIMENES, Guitariste, Leader et membre fondateur de ROZZ afin d'en savoir plus sur cet évènement et sur l'actualité du combo.

 

FACTOR HATE

25 janvier 2016

 

A 3 semaines de leur concert au DIVAN DU MONDE, TROYAN FORGE rencontrait FACTOR HATE afin de découvrir ce que nous réservait le combo francilien pour cet évènement.

 

21 Avril 2006 - Didier IZARD

 

Nous sommes à la fin de l' année 1981 lorsque Philippe GARCIA, bassiste et Armando FERREIRA, guitariste, décident de former un groupe de Heavy Metal. Ils s'adjoignent alors Christian MARTIN en second guitariste et Gérard Michel à la batterie, rejoints enfin par Didier IZARD au chant.

1982, le nom de H BOMB est choisi alors que le groupe répète inlassablement et travail à ses compositions.

1983, H BOMB commence à se produire devant le public de la région parisienne, et se taille une solide réputation de groupe live. Cette même année H-BOMB décroche la première partie de DEF LEPPARD. Le groupe prépare une démo qu'il envoie à tous les media et maisons de disques.

Alors que les labels français restent frileux, Jack HUSTINX, du label hollandais RAVE ON RECORDS, les signent ( Ainsi que SORTILEGE, preuve du flair de nos Bataves pour découvrir des talents ). Un mini album de 6 titres, "Coup de Metal", sort en fin d' année.

1984, le line up se modifie en début d'année avec le remplacement de Christian MARTIN par Paul FERREIRA, le frère d'Armando. H-BOMB enregistre alors le second album « Attaque » et enchainent avec une série de grandes dates dont le Heavy Sound Festival de Poperinge. ils participent également au premier festival 100% frenchy de grande envergure organisé a Bretigny sur Orge par Christian VERRAZ.

1985, alors que H BOMB semble devoir irradier la planète, la nouvelle tombe, le groupe devient anglophone dans l'espoir de s’ouvrir d’avantage à l’international et largue Didier IZARD, remplacé par Pat DIAMOND (Ex CLOVEN HOOF)..

1986, Le chant en français est donc abandonné et deux picture discs sont produits : « To feel is pain » et « Stop the lights ». Les fans ne reconnaissent plus le groupe de folie qu'ils aimaient, la foi n'est plus et l'unique concert de la nouvelle formation a raison du combo, H BOMB disparaît.

 

Voici donc un entretien avec le chanteur historique d'H BOMB, Monsieur Didier « DIZZY » IZARD :